Historique

Notre histoire

 

Save the Children est l’une des plus grandes ONG de défense de droit des enfants qui travaille dans des contextes humanitaires et de développement avec des enfants et des partenaires afin d’obtenir des résultats tangibles pour qu’ils survivent, apprennent et soient protégés. Save the Children, dont la fondatrice Eglantyne Jebb a été pionnière de la codification du Droit des enfants, a célébré ses 100 ans en 2019. Nous sommes présents dans plus de 120 pays au monde, dont le Burkina Faso.

Notre vision est un monde dans lequel chaque enfant a le droit de survivre, le droit à la protection, au développement et à la participation.

Notre mission est d’obtenir des progrès décisifs dans la façon dont le monde traite les enfants et de réaliser des changements immédiats et durables dans leurs vies.

Nos valeurs : Responsabilité, Ambition, Collaboration, Créativité, Intégrité. 

Nos ambitions 2030 :

  • Survivre :  Plus aucun enfant ne meurt de cause évitable avant son 5e anniversaire ;
  • Apprendre : Tous les enfants apprennent d’une éducation de base de qualité ;
  • Être protégé : La violence contre les enfants n’est plus tolérée.

 

   I -  HISTORIQUE

 Au Burkina Faso, Save the Children s’est lancé depuis les années 1980 dans le domaine de la promotion et de la défense des droits de l’enfant en réponse à la grande sècheresse de 1970. L’organisation lancera officiellement ses programmes pour la première fois au Burkina Faso en 1982.

Jusqu’ en 2010, l’organisation a travaillé à atteindre ses objectifs de défense des droits de l’enfant grâce à des programmes indépendants avec la présence de Save the Children/Canada, Save the Children/USA Save the Children/UK et Save the Children/Pays Bas qui constituaient les différents membres de Save the Children.

En 2010, afin de constituer une organisation forte et visant une meilleure coordination et une efficacité dans la mise en œuvre des programmes, les différents membres de Save the Children décident de se regrouper et former une seule organisation : Save the Children International (SCI). Dès lors, tous les bureaux pays constituèrent des représentations avec à la tête un(e) directeur (trice) pays et à travers lesquelles tous les membres devraient exécuter leurs programmes en tant qu’une seule organisation. Ainsi le Bureau pays du Burkina Faso passe de Save the Children Canada à Save the Children international, le 1er septembre 2012 : c’est la transition

En 2016, Save the Children International lance une marque globale unique, unifiée, claire assez puissante pour mobiliser plus de supporters, mieux se faire identifier par ses bailleurs en tant qu’une seule organisation forte et crédible.

Au Burkina Faso nous sommes présents dans sept  (7) régions :  le Centre-Nord, le Nord, le Sahel, la Boucle du Mouhoun, les Hauts-Bassins, les Cascades et le Sud Ouest. Nous avons actuellement (février 2020) trois (3) bases, précisément à Ouagadougou, Bobo Dioulasso et Dori. Les différentes bases sont sous la responsabilité de Field Officer Managers (FOM) ou chefs de bases. Les chefs de bases supervisent, coordonnent et s’assurent de la bonne mise en œuvre des différents projets et actions dans la couverture géographique de leurs bases. .Le Bureau Pays, basé à Ouagadougou (Siège Social) a, à sa tête une Directrice Pays et dirigé par une équipe de 9 personnes qui constituent le Senior Management Team (SMT).

II  NOTRE STRATEGIE 2022-2024

Save the Children existe au Burkina Faso depuis 1982. L’organisation intervient actuellement dans 8 régions (Centre-Nord, Nord, Sahel, Boucle du Mouhoun, Hauts Bassins, Cascades, Sud-Ouest et Est) pour promouvoir les droits des enfants, à travers des interventions programmatiques et de plaidoyer. Elle travaille en collaboration avec le ministère de tutelle en charge de la protection de l’enfant (Ministère du Genre et de la Famille), avec lequel une convention de partenariat est signée. Save the Children a élaboré une nouvelle stratégie triennale 2022-2024 qui s’est axé autour de 5 objectifs stratégiques :

Objectif 1 : Contribuer à promouvoir l’accès à une éducation inclusive et de qualité dans un environnement sûr, protecteur et respectueux de l'égalité des sexes pour tous les enfants de 6 à 18 ans, y compris ceux vivant dans les zones à fort défis sécuritaires.

Objectif 2 : Les capacités du gouvernement sont renforcées à tous les niveaux (national, régional et communautaire) pour garantir l'accès à des services de santé et de nutrition de qualité, adaptés aux besoins des femmes, des enfants et des nourrissons, notamment ceux touchés par le conflit.

Objectif 3 :Tous les enfants sont protégés contre toutes les formes de violence, d'abus et de violation des droits de l'enfant (mariage d'enfants), en renforçant les systèmes de protection de l'enfance aux niveaux national et communautaire, en particulier dans les contextes humanitaires, et en demandant aux gouvernements d’être redevables.

Objectif 4 :SCI se positionne comme un acteur humanitaire crédible et de première ligne qui répond de manière efficace et appropriée aux besoins et aux droits des enfants, en maximisant son notre impact grâce à la localisation et en adoptant une approche sensible aux conflits et résiliente au climat dans la mise en œuvre de nos programmes.

Objectif 5 : Les enfants participent activement à l'élaboration, à la mise en œuvre et à l'évaluation des programmes et des politiques, et sont capables de plaider pour la protection de leurs droits et de demander aux gouvernants d’être redevables dans un environnement sûr, équitable et favorable à l'égalité des sexes

Au Burkina nous sommes la voix des enfants et nous leur donnons les moyens de prendre la parole.