News

Wednesday 9 October 2019

L'histoire de Bakary, 15 ans, dont l'école a fermé à la suite de menaces

 

 

 

 

Bakary, 15 ans, est un élève qui a bénéficié du programme d’éducation alternative, nous raconte son expérience de la fermeture de son école.

Wednesday 9 October 2019

UNE GENERATION PERDUE, SI 2 MILLIONS D’ENFANTS EN AFRIQUE DE L’OUEST ET DU CENTRE NE FONT PAS LEUR RENTREE DES CLASSES CETTE ANNEE

Alors que de nombreux enfants s’apprêtent à reprendre le chemin de l’école en Afrique de l’Ouest et du Centre ; plus de 2 millions d’enfants ne feront pas de rentrée suite à la fermeture de 9,288 écoles dans la région en raison de la situation sécuritaire et 44.000 enseignants[1] ne pourront pas rejoindre les salles de classes.

Wednesday 18 September 2019

Appel à Manifestation d’intérêt de partenariat – Termes de référence

 

 

 

 

        I.            Contexte

Friday 19 July 2019

Appel à candidature pour la sélection de dix-huit (18) Organisations de la Société Civile (OSC) au compte du projet PRODEPS dans 3 Régions au Burkina Faso (Sud Ouest, Cascades et Haut Bassins)

Dans le cadre du 11ème fond européen de développement (FED), Save the Children (SC) et le Réseau Africain Jeunesse, Santé et Développement au Burkina Faso (RAJS/BF) ont bénéficié d’un appui financier de l’Union Européenne pour mettre en œuvre un projet intitulé Projet de Renforcement de l’Offre et de la Demande de services d’Etat civil et de Protection Sociale (Planification Familiale, Santé Sexuelle et Reproductive des Adolescents et Jeunes et lutte contre les Violences Basées sur Genre ) au niveau des CSPS, des communes et des établissements  scolaires dans les régions des Haut

Tuesday 28 May 2019

Save the Children appelle à une action urgente pour assurer la protection et la scolarisation de plus de 145 000 enfants au Burkina Faso.

 

 

 

Alors que la 3e Conférence Internationale sur la Déclaration sur la Sécurité dans les Ecoles se tient en Espagne ces 28 et 29 Mai 2019, Save the Children lance un appel pour répondre aux besoins des 145 000 enfants qui se retrouvent privés de leur droit à l’éducation, suite aux violences qui touchent le Burkina Faso. 

Pages